Le Management à quatre vitesses

La vie d'une entreprise peut être rythmée selon quatre temps bien distincts: La création, la croissance, la maturité et la crise.

La vie d'une entreprise peut être rythmée selon quatre temps bien distincts: La création, la croissance, la maturité et la crise.
En phase de création, tout est beau, tout est neuf, l'ensemble du personnel s'investit à 200% au quotidien. En phase de croissance, les résultats sont très motivants, un sentiment de fierté se développe au sein des équipes, les salariés prennent conscience de l'évolution de leurs compétences et revendiquent leurs ambitions individuelles. La phase de maturité est synonyme de ralentissement, dans ce cas les équipes doivent faire plus d'effort pour générer des résultats et la peur de perdre devient plus forte que l'envie de gagner. Quand l'entreprise connaît une phase de crise, les équipes doutent de plus en plus, se découragent et acceptent la situation avec fatalité. Bien souvent les dirigeants, eux-mêmes déroutés, opèrent des changements dans l'organisation qui accroissent encore plus le doute collectif. Face à l'évolution du contexte économique en particulier, au-delà de la remise en question des fondamentaux et du sursaut créatif, le chef d'équipe pour maintenir motivation et résultats doit aussi faire varier son mode personnel d'animation en fonction de la température sociale ambiante.
Ainsi lors de la création, le management doit être directif voire même parfois un peu rude – En période de croissance, le management doit être organisateur et structurant – En période de maturité, le management doit s'appliquer à donner envie à son équipe de continuer à travailler. En temps de crise, le management doit être rassurant et tenir compte de chaque individualité, c'est-à-dire « revendre » le métier à son équipe.
En conclusion et aussi pour raisonner par analogie le quotidien, une équipe connaît au cours d'une seule et même journée des temps forts, très forts, calmes et très calmes. Ainsi, le Manager qui gagne en efficacité est celui qui sait sans cesse observer, écouter son équipe et adapter en juste à temps son rôle relationnel en fonction de ces quatre rythmes.

Commentaires

Poster une réponse



(Votre adresse électronique ne sera pas affichée publiquement.)


Code captcha

Cliquez sur l'image pour voir un autre captcha.